Partager

Le panorama sur le Val d’enfer

Pourquoi est-ce un incontournable ?

Etranges et fantastiques, les visions des rochers du Val d’Enfer ont de tout temps exalté les imaginations ! Ce lieu chargé de légendes a inspiré nombres d’écrivains, musiciens et cinéastes.

Zone Château

Dans le prolongement du vallon de la Fontaine, le Val d’Enfer s’enfonce dans le massif. Il est célèbre pour ses rochers de mollasse aux formes étranges, sculptés par l’érosion. À la nuit tombante, beaucoup ont cru y reconnaître les rochers et les grottes de « L’Enfer » de Dante. Un autre grand écrivain, devenu cinéaste, Jean Cocteau, a tourné en 1959, dans le décor naturel du val d’Enfer, son « Testament d’Orphée ».

Mais le Val d’Enfer est aussi le théâtre du combat mortel que se livrèrent Vincent et Ourrias, les prétendants rivaux de Mireille, dans l’opéra de Charles Gounod, inspiré de l’œuvre de Frédéric Mistral, Mirèio.

En détail

L'érosion a creusé de nombreuses grottes dans les rochers du Val d’enfer. Certaines sont aujourd’hui célèbres comme l’antre de Taven, la sorcière de l’œuvre de Frédéric Mistral, ou le spectaculaire trau di Fado (trou des Fées).

Le saviez-vous ?

Le Val d’Enfer est l'endroit choisi par Richelieu pour établir son camp en 1631 afin d'anéantir la forteresse des Baux. Ce sera l'ultime guerre livrée par le château. Après 27 jours de siège, il tombera aux mains de Louis XIII.