Partager

Le panorama sur la vallée des Baux

Pourquoi est-ce un incontournable ?

Campé sur l’éperon rocheux des Baux, le Château domine l’un des derniers contreforts du massif des Alpilles et offre un panorama époustouflant.

Zone éperon

De l’éperon, la Camargue et la Provence s'étendent à perte de vue. Au loin, les étangs, comme celui de Vaccarès, sont des bras morts du Rhône. Par temps clair, on devine la Camargue, la plus importante réserve zoologique et botanique de France. 

Sur la gauche s’étend la plaine de la Crau. Sa partie aride abrite une flore et une faune exceptionnelles alors que sa partie irriguée accueille des troupeaux de moutons mérinos qui, l’été, montent dans les Alpes.  Plus au sud, derrière les collines, la vallée était traversée par la via Aurelia, la route antique tracée par les Romains. 

En détail

Dans la vallée des Baux, la culture de la vigne et de l’olivier domine. Dès la préhistoire on cultive l’olivier sur le pourtour de la Méditerranée, mais c’est vers 600 avant JC que les phocéens répandent sa culture en Provence. Culture prospère mais fragile, elle a été, dans le passé, en partie remplacée par la vigne. Aujourd’hui les deux cultures coexistent, donnant au paysage une grande douceur.

Le saviez-vous ?

Entre les collines, il est possible d’apercevoir quelques petites parcelles de terre rouge. C’est tout ce qui reste des carrières de bauxite, un minerai auquel les Baux ont donné leur nom et qui sert à fabriquer l’aluminium.